Comment agir au quotidien pour moins de déchets ?

Du germe dans les idées Tout
Alors que la Semaine européenne de la réduction des déchets s’achève, Papier Ensemencé souhaite mettre en lumière une association qui a fait du réemploi des matériaux sa raison au quotidien : la Réserve des arts.

Depuis 2007, c’est 4,6% de moins de déchets produits par habitant en France grâce notamment à la prévention, à la réutilisation, au réemploi, à la réparation et à la réduction du gaspillage alimentaire. La quantité de déchets produits par les entreprises (hors construction) est  en moyenne de 700 kg de déchets par an (-8% en 10 ans). Pour poursuivre en ce sens, changer les habitudes de consommation et de fabrication est impératif. Pour que chaque entreprise, que chaque individu devienne acteur de ce changement, la Semaine européenne de la réduction des déchets sensibilise tous les publics à la gestion durable des ressources et à la réduction des déchets.

Cette année, du 20 au 28 novembre, 5 000 initiatives sont proposées en France, par des acteurs publics et privés, des collectivités, des entreprises, des associations ou des particuliers. Tous mobilisés autour des 3R : Réduction de la consommation, Réutilisation des produits et matériaux, Recyclage des déchets. Particulièrement sensible à chacune de ses thématiques, Papier Ensemencé souhaite mettre en lumière, à cette occasion, une association dont la mission consiste à accompagner les professionnels du secteur de la culture, de la création et de l’artisanat, dans l’appropriation des pratiques de l’économie circulaire et le réemploi de matériaux.

 

Présente à Paris, Pantin et Marseille, La Réserve des arts participe à la SERD et ouvre exceptionnellement ses portes au public.

C’est l’occasion de parler de gestion des déchets, témoigne Louisane Roy, responsable de l’antenne Sud. Nous proposons une visite de la Grande Halle et une présentation de nos métiers, autour de la collecte de matériaux (bois, métal, cuir, textile, verre, etc.), de leur valorisation et de leur redistribution. Exceptionnellement, nous proposons à tous de bénéficier de ces matériaux à prix bas. En temps normal, la vente est réservée à nos seuls adhérents, des professionnels des secteurs de la création et de l’artisanat, des étudiants et tous ceux qui participent à nos ateliers et formation.

La Réserve des arts invite tous ceux que la création circulaire et l’éco-conception intéressent à s’aventurer dans le 15ème arrondissement de Marseille. Sa Grande Halle est située impasse du Pétrole, au quartier des Crottes, au cœur du programme de renouvellement urbain Move Marseille porté par Euroméditerranée. Ici, de nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire – Toutenvelo, Les alchimistes et Pikip Solar Sound System, etc. – œuvrent toute l’année pour la réduction des déchets et la préservation de l’environnement. 

 

La Réserve des arts a été créée en 2008, à Paris, par Jeanne Granger et Sylvie Bétard, deux passionnés d’art contemporain et d’écologie, poursuit Louisane Roy. Elles souhaitaient agir pour l’environnement, tout en soutenant le secteur de la création. Partant d’un double constat – d’un côté, des entreprises qui cherchent à se débarrasser de leurs déchets et, de l’autre, des professionnels de la création qui ont constamment besoin de matériel pour réaliser leurs œuvres et projets -, elles décident alors d’organiser la collecte et rendre possible le réemploi de toutes sortes de matériaux issus des décors de tournages, de festivals, de créations artistiques et artisanales.

Aujourd’hui, la Réserve des Arts compte 36 salariés, à Paris, Pantin et Marseille. Une boutique, deux entrepôts (3000 m2 à Pantin, 850 m2 à Marseille) et des ateliers – atelier bois, atelier cuir et atelier textile – mis à la disposition de ses adhérents. Outre ses missions de collecte et de réemploi, La Réserve des arts propose des formations pour permettre à des jeunes et moins jeunes d’acquérir un savoir-faire, les techniques de fabrication et d’éco-conception appliquées aux activités du réemploi pour le domaine de la création, de la culture, de l’événementiel. L’association accueille également des artistes en résidence et met à leur disposition des matériaux valorisés.

 

Une idée à germer… Faire des chutes de Papier Ensemencé une œuvre d’art originale, éphémère et dont la troisième vie la transformerait en fleurs.

 

En France, la destination des déchets se répartit ainsi (moyennes nationales) :
  • Incinération : 30 %
  • Décharges : 36 %
  • Valorisation matière (recyclage) : 20 %
  • Gestion biologique (compostage/méthanisation des déchets organiques) : 14 %
0