Salon de l’AMIF : nous ferons (re)découvrir le papier ensemencé aux collectivités locales.

Campagne de communication Du germe dans les idées RSE Lancement nouveau offre/produit

Interview de Franck Bansart, dirigeant-fondateur de Nateva Communication et Papier Ensemencé

Papier Ensemencé sera présent à la 28ème édition du Salon de l’AMIF 2024 les 28 et 29 mai prochains au Paris Expo Porte de Versailles ! Si vous avez l’occasion, passez nous voir, nous serons sur le stand B35.
Nous travaillons depuis longtemps avec les collectivités locales mais c’est notre première participation à ce Salon dédié aux Maires d’Île-de-France et ce n’est pas un hasard… Cette année, l’AMIF met en avant les solutions innovantes pour faire face au changement climatique. Nous sommes impatients de faire découvrir ou redécouvrir le papier ensemencé et de promouvoir une communication éco-responsable. 🌱
Franck Bansart nous explique les raisons pour lesquelles nous avons décider de participer à ce salon. Interview :

 

Vous serez au Salon des Maires d’Île-de-France les 28 et 29 mai 2024 avec Papier Ensemencé, qui accompagne les collectivités locales depuis 2015. Quelles sont les raisons de votre présence ?

Franck BANSART, Dirigeant-fondateur de Nateva Communication et Papier Ensemencé Les 28 et 29 mai prochain, nous serons présents pour la première fois au salon des Maires d’Ile de France. C’est pour moi l’occasion d’indiquer ce qui unit Nateva communication et sa marque Papier Ensemencé avec les collectivités locales depuis 2015. Le lien et mon attachement avec les collectivités locales sont au cœur de mon parcours professionnel. En réalité, cela fait plus de 30 ans que j’accompagne directement ou indirectement les collectivités locales. J’ai été directeur de la communication de la ville de Chilly-Mazarin en Essonne pendant plus de 10 ans. C’est d’ailleurs cette première expérience professionnelle qui m’a fait connaitre et apprécier le monde des collectivités locales sans le quitter réellement. En effet, après ce poste, j’ai été chargé de gérer les projets de communication des clients issus du secteur public local, au sein d’une agence de communication. En 2009, en créant Nateva Communication, une agence spécialisée dans la réalisation de supports print avec des engagements éco-responsables, j’ai accompagné de nombreuses collectivités locales ainsi que des acteurs de l’habitat social en réalisant de nombreux supports de communication. En 2015, avec la marque Papier Ensemencé et le papier du même nom, nous avons pu réaliser de nombreux supports de communication avec ce papier sans déchets qui fleurit, passant ainsi du discours éco-responsable aux actions écologiques pour de nombreuses collectivités locales.

Quels ont été les principaux enseignements que vous avez tirés de cette expérience ?

FB : Grâce à cette expérience, nous disposons d’une connaissance des enjeux de la communication publique sur un territoire, mais aussi la maitrise du process de décisions au sein des institutions publiques locales. Plus particulièrement la connaissance des problématiques de travail que les communicants publics rencontrent dans leur quotidien. Un dernier point qui peut rassurer certain de nos interlocuteurs, c’est la connaissance des marchés publics et la maitrise de la plateforme Chorus Pro.

Pourriez-vous nous expliquer comment ce papier écologique peut être utilisé par les collectivités locales ?

FB : Pour les collectivités locales, le papier ensemencé contribue à communiquer en valorisant les enjeux, les actions ou les manifestations éco-responsables. Cela leur permet ainsi d’avoir un support de communication en accord sur le fond et la forme. Que cela soit au travers des cartes de vœux ou des flyers pour une fête autour du développement durable, bracelets ou diplômes de participations aux balcons fleuris, ces supports offrent un souvenir durable avec du papier qui fleurit. Cela permet aussi une communication qui ne produit aucun déchet et qui contribue à fleurir le territoire. Ce papier vivant peut aussi créer un lien émotionnel et poétique avec les habitants. C’est la raison pour laquelle le papier ensemencé est souvent utilisé pour réaliser des cartes de vœux. Plus simplement, ce support a un aspect ludique et écologique : avec chaque flyer, vous offrez un bouquet de fleurs….

Cela fait plus de 9 ans que vous proposez le papier ensemencé, quels supports réalisez-vous pour les collectivités locales avec ce papier?

FB : Chaque année, nous réalisons de nombreuses cartes de vœux, flyers, cartes postales, marque-pages en papier ensemencé. L’ensemble des supports réalisés l’année dernière correspondrait à 7 hectares de prairies fleuries soit près de 10 stades de foot ! Depuis près de 9 ans que nous proposons du papier ensemencé,  nous cherchons toujours des solutions innovantes avec ce papier. L’année dernière, nous avons réalisé un rapport RSE pour un bailleur social entièrement en papier ensemencé. Nous venons de réaliser pour un Conseil Départemental une dizaine de milliers de flyers ensemencé avec des graines de tomates avec une zone à gratter et un code unique différents sur chaque flyer dans le cadre d’une campagne de prévention de santé publique. Cela n’avait jamais été réalisé auparavant !

Qu’aimeriez-vous réaliser que vous n’avez pas encore fait ?

FB : Il nous reste encore de nombreux projets à réaliser avec les collectivités locales. J’aimerais réaliser la couverture d’un magazine municipal, un encart voire le magazine complet en papier ensemencé pour un événement. Avec l’expérience acquise avec le papier ensemencé, nous avons réfléchi à d’autres alternatives éco-responsables au papier traditionnel. Nous proposons déjà des papiers écoresponsables contenant des déchets d’agrume, de maïs ou de raisin voire de l’herbe. Ces papiers contiennent donc moins de de fibres de papier et permettant la valorisation de déchets. En plus, ils sont biodégradables. Cette année, dans le même esprit, je souhaite proposer aux collectivités locales la possibilité de fabriquer un papier contenant une partie de leurs déchets verts issus de leurs parcs et jardins. En termes de démarche éco-responsable, ce papier serait la démonstration que l’on peut marier localement communication et la valorisation de ses déchets. Ce papier permet de réaliser des supports de communication ou devenir le papier utilisé dans les photocopieuses des services de la collectivité. Ce papier sera bien entendu recyclable et biodégradable. J’espère qu’avec ce projet, on ne plus pourra dire que l’herbe est plus verte chez la ville d’à côté mais que chez soi, elle est vertueuse pour devenir du papier !

 

 

 

0
Votre devis
  • Aucun produit dans le devis.